Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

La moule du conard!

J’adore cuisiner les moules. L’odeur de la vapeur du vin blanc qui force l’ouverture de ce timide coquillage, doux plaisir olfactif quand je te tiens.  En fin de semaine, je crois avoir très humblement réussi ma meilleure recette de moules  à vie! Une recette hybride entre les moules poulettes et  Madagascar  avec une touche de votre humble conard dodu!

 

J’ai donc le plaisir de vous présenter la moule du conard (C’est avec l’inspiration d’un cheval de bois que j’ai trouvé ce titre LOL) :

Recette pour deux personnes (deux bons mangeurs ou trois oiseaux!) :

Ingrédients :

  • 4 livres de moules FRAÎCHES (calculer 2 livres de moules par personnes si vous recevez)
  • Environ 1 tasse de crème 15% épaisse à cuisson (si vous désirez vous faire péter les artères allez-y pour de la 35%)
  • Environ 2 tasses de vin blanc sec (j’utilise le Bottero blanc pour cuisiner, y fait la job!)
  • 6 belles grosses échalotes françaises ou 10 petites (lorsque vous pensez en avoir assez…ajoutez-en deux!)
  • Une branche de céleri (provenant du cœur préférablement en gardant le petit feuillage jaune)
  • 3 branches de thym frais
  • Une bonne botte de persil plat
  • Environ une dizaine de grains de poivre vert
  • Une cuillère à soupe de moutarde de Dijon
  • Beurre
  • Huile d’olives
  • Sel et Poivre

Recette :

  • Préchauffer votre four à la température la  plus basse possible et enfournez-y  les assiettes que vous utiliserez pour servir vos moules. Dans un grand chaudron pouvant contenir les 4 livres de moules, faire fondre une très généreuse noix de beurre dans une grande rasade d’huile d’olive. Ne soyez pas radin sur l’huile et le beurre ça donnera du goût à la sauce!

 

  • Hacher grossièrement les échalotes françaises et le céleri puis les faire suer  à feu doux. Saler avec modération et poivrer généreusement) Ne pas les brusquer, prenez votre temps en sirotant une petite coupe d’un bon pinot gris. (Petit truc : gardez le feuillage jaune du céleri, nous l’ajouterons un peu plus tard!)

 

  • Mettre les moules dans le lavabo avec de l’eau très froide afin de les rincer et surtout de vérifier que chaque coquillage est bien vivant.  (Mort = ouvert qui ne se referme pas lorsqu’on frappe dessus…en cas de doute pas de chance à prendre on jette!)

 

  • Les échalotes ont blondi et le céleri à ramolli.  Vos moules sont rincées et égouttées! Alors c’est le temps de les verser dans le chaudron puis verser par-dessus le vin blanc. Monter le feu à fort, couvrir et laisser cuire 8 minutes EXACTEMENT! Ne pas dépasser le temps de cuisson car vos moules seront flasques et pâteuses…BEURK

 

  • Après 8 minutes, fermer le feu puis retirer les moules du chaudron. Personnellement, je place les moules dans un grand cul de poule et je le garde au chaud dans le four en compagnie des assiettes.
    Sans perdre de temps, on attaque la sauce. On replace le chaudron sur le feu à la plus haute température. L’objectif est de réduire le jus des moules du tiers. Lorsque la réduction est terminée, on baisse le feu à moyen et on ajoute la crème, le thym, les feuilles de céleri et les grains de poivre vert.  On amène à ébullition afin de faire épaissir un peu la crème et que les saveurs se mélangent. Lorsque la sauce est onctueuse, on la retire du feu et on termine avec la moutarde de Dijon et le persil plat. Un bon coup de fouet, on vérifie l’assaisonnement pour le sel et le poivre et le tour est joué!

 

  • On place les moules dans nos assiettes chaudes et on nappe de plusieurs louches de sauce.  On mange chaud avec une bonne baguette de pain histoire d’imbiber de sauce des gros morceaux de pain  de façon complètement indécente.  Tradition oblige, J’aime bien servir avec les moules des frites cuites au four dans l’huile d’olive….un délice!

Pour boire et bien j’adore le mariage pinot gris et moule………..
Délectez-vous mes confits et j’attends vos commentaires avec plaisir !
 

4 réponses à “La moule du conard!”

  1. le 03 Jan 2009 à 12:40 lolo

    Non pas de la moutarde de dijon il y en a plus mais on peut remplacer par de la moutarde made in chine c’est la méme.

  2. le 03 Jan 2009 à 13:24 Amélie

    Je résumerais ma première expérience avec la moule du conard par cet unique mot : décadente. Sa préparation (très simple) tout autant que sa dégustation ont été une véritable fête pour les sens! Mes papilles s’émoustillent juste à repenser à l’odeur des échalotes françaises qui crépitent dans le beurre et du vin blanc qui s’évapore, à l’onctuosité de la sauce et à son goût suave. La moule du conard deviendra assurément pour nous un classique! Question de faire durer le plaisir, nous avons même réutilisé ce qu’il restait de la sauce le surlendemain comme base pour une chaudrée de fruits de mer(crevettes, pétoncles et légumes). Deux extases pour le prix d’une! Merci!

  3. le 09 Jan 2009 à 18:19 Jean-Sébastien

    Je suis en train de préparer les moules en question. J’ai ajouté un peu de piment d’espellette avant de mettre les moules. J’ai faim!

  4. le 12 Jan 2009 à 21:58 Jean-Sébastien

    Je témoigne: délicieuse recette. Tremper son pan dans la sauce est tout simplement jouissif!
    Merci connard!