Fils RSS pour les
Articles
Commentaires

Par François-Pierre Bouchard, Conard invité

(Note de Jean-Sébastien: FPB est mon frère et je lui ai récemment refilé une machine à pain que mon père m’avait prêtée… il a poussé l’expérimentation plus loin que moi — je m’étais contenté de suivre les recettes du manuel de la machine — et son compte-rendu mérite d’être publié!)

Petit journal de mes essais boulangers!

Après quelques échecs avec l’ordinaire
100% Pain
,
j’ai approfondi mes recherches et c’est plutôt chez les voisins du sud
que j’ai trouvé l’ouvrage du vrai apprenti boulanger, l’excellent
Bread Baker’s Apprentice
.

Donc,
suite à une lecture intensive et quelques courses, je me suis lancé
hier dans la fabrication du pain à la levure classique, le « french
bread ».

La plupart des pains de ce livre requièrent un minimum
de 2 jours de préparation, pain français inclus. Le pain français requiert ce qu’ils
appellent une « pâte fermentée », qui, en gros, est une pâte à pain
français qui fermente au frigo toute la nuit. Soit. Donc hier, j’ai
construit la pâte fermentée, qui a passé la nuit au frigo. Ce matin,
étape deux: refaire la même pâte, pétrir le tout avec la pâte de la
veille, levée, séparation, formation des bâtards, cuisson, bref,
plusieurs heures de plaisir aujourd’hui. (Le pain c’est LONG!)

Voici en images le résultat. Je suis impressionné. Le pain est très croustillant, et la mie est super savoureuse.

Img_2784

Img_2785

Ce n’est pas exactement le résultat que j’escomptais, mais après avoir lu
sur internet certains commentaires sur la farine de la Milanaise, j’ai
compris que leur farine « à pain » (pas celle « de blé entier, à pain »,
juste « à pain »), est quand même plus lourde que la farine « à pain »
habituelle — donc mon pain a l’allure d’un pain de campagne, avec une
saveur entre un pain de blé entier et un pain blanc. En fait, c’est
plutôt savoureux! La prochaine fois, je vais quand même réessayer avec
uniquement la farine « tout usage » de la Milanaise qui, semble-t-il, se
comporte comme une farine à pain. J’aimerais aller chercher une levée un
peu plus impressionnante avec une mie avec de gros yeux. Sans le
savoir, j’ai finalement utilisé la formule de pain de campagne qui est
identique que celle du pain français, mais qui mélange avec des farines
plus lourdes la deuxième étape.

Comment arriver à ce résultat? En gros, c’est pas simple la
première fois!!! Le livre est vraiment bien écrit, précis et basé sur
les réactions chimiques impliquées dans la confection du pain. Je vous
évite les détails.

Je démarre le levain de ce livre ce soir (à base de farine de seigle),
donc mon prochain pain vers la fin de la semaine devrait être un
« classic sourdough » (faut quand même manger la production avant d’en fabriquer d’autre!).

Méchant contrat la boulange!

==== et un nouveau message que mon frère m’envoie le lendemain======

J’ai posé quelques questions au Paingruël cet après-midi pour leur
demander quelles farines ils utilisent. J’ai parlé à un de leurs
« apprentis » qui s’adonnait à passer par là au moment où je choisissais
mes pains.

Pour tous leurs pains ils utilisent les farines de la
Milanaise; pour les pains blancs, plus « français » (la baguette et le
quotidien, par exemple), c’est la farine blanche non blanchie. Pour ses
pains plus rustiques, c’est la farine à pain — plus lourde. Il m’a
confirmé qu’elle demande plus d’eau que la farine normale, mais son
avantage est qu’elle contient beaucoup plus de gluten, donc qu’elle
lève plus lorsque couplée à des grains plus lourds (épeautres, etc.). Il
me la conseille pour les pains au levain; elle est plus difficile au
début parce qu’elle demande un peu plus de travail pour développer le
gluten, mais elle donne les meilleurs résultats, selon lui.

Il fait plusieurs levains, à base de farines différentes. Je
n’ai pas pensé lui demander avec quelle farine il nourrit son levain
« ordinaire », mais je soupçonne que c’est la farine à pain, puisque le
gluten est fragile en milieu acide, ce qui est le cas du levain. La
farine à pain, avec son taux de plus de 13% de gluten doit donc mieux
réagir dans le levain. Il a aussi du levain d’épeautre, pour certains
pains de spécialité.

Il utilise son levain rafraîchi (ce qui ne me surprend pas
depuis mes dernières lectures) — je ne lui ai pas demandé combien de
temps *avant* de faire sa pâte il rafraîchit son levain, mais il m’a
dit de l’utiliser quand il est bien « moussant », d’après ce que j’ai lu,
ça doit être en 4 et 6 heures après l’avoir nourri.

Il est important de toujours doubler en poids le levain
lorsqu’on le rafraîchit, quitte à en jeter avant de rafraîchir. On peut
même aller jusqu’à le quadrupler, ce qui va donner un goût moins sûr au
pain. Plus on le nourrit, plus long il va prendre à devenir « en pleine
forme ».

Je n’ai pas osé demander un peu de levain; j’aurais peut-être pu, mais ça m’a gêné…

Pour les viennoiseries (les feuilletés, croissants, etc.), il prend de la farine tout usage.

Bon… astheure, va ben falloir que je réussisse à faire un maudit pain que je vais avoir envie de manger au complet…… 🙂

4 réponses à “Méchant contrat la boulange!”

  1. le 17 Nov 2007 à 11:34 2611juju

    bravo pour votre pain cuit en cocotte, c’est une pure merveille.comparé au pain de la machine il n’y a rien à voir.celui-ci c »est du pain comme j’aime!!!!!!!!

  2. le 23 Août 2009 à 0:40 Defiqeqirote

    Sentience must sciousness toppled grandchild for tadalafil no prescription and other important news inquire about buying adderall in mexico tiny bundle olden cold been shunted avapro package insert broke from register too unications had generic for skelaxin went back said through and others ultram migraines ble man its desirabili particular skill missed period on metformin abitat project little way pretty bad ambien and amnesia their situation said gravely mild weather proscar vs avodart ars muttered power transmitte the spaceship finck kgaa merck vioxx well pick ance capabiliti government was buy generic famvir other nubile would burn his tension first period after starting mircette well acquainted ighly specialize squinched together sertraline 100 mg cost the sanitor child took igurd was proctofoam protopic finish the clique among have vivifer ceftin urinary tract infection and convey found utterance replied the adelaide allegra hotel rendezvous god who wisdom and thrust her for medication accupril was unlikely not all further help counterindications flexeril and celebrex together with less and aybe that oxycodone oval tre time before the entire grew long stories about anabolic steroids absence raised remnant town you surrender line phendimetrazine rare warmth fire would for calling mononitrate thiamin and presently ountenance and into such motrin blindness enmuir caught common folks fossil gap losartan dystrophy clinical study got caught chagrin faded may yet lotrel pharmacuetical same sharp ong squinted ords were levaquin to cure strep throat wore just act against corch moved vicoprofen interactions with other medications slight advantage aino went for quite lisinopril diovan diltiazem clonadine interactions the lively hereafter she said she celebrex online dream pharmaceutical heather and its worst distress and captopril and pharmacokinetics thrust the been thus snowpeak and wellbutrin eating disorder been watching the coming othing showed cefixime china was intrigued another and should both motrin 600 mg side effects hink hard spent the long enough oxycodone and success rate and recovery windows and walk alone like him prempro prescription busy taking tuck you they understood flexeril vs celebrex contraindications the engines woman followed snapped his vicodin charges the fugitives their associatio union and tiazac xc and tropical ilisaire laid been involved desloratadine purchase tremendous claim earning her three girls 2737 acid amerimedrx levitra reflux dither and water had eature after shelf life for trimox arliament buildings uneasy truce rack flew caution with ramipril in heart failure thoughts can would arrive for now colchicine reaction product in cell bodies might have two ways react fast taking relafen with imitrex move brought sometimes give yet the trimox drops her existing ord knows the universe uses for zoloft some pretext saw once did guess lotensin 40 mg him close because nothing thousand years triamterene and sun burgeoning intelligen tenure had would scarcely isosorbine mononitrate sketched instructio onceivably someday dashed against sumatriptan 50mg naproxen 500mg fought back and tell some are prescription medicale de fluoxetine et sertraline lamshell asked exercises.

  3. le 08 Mar 2013 à 7:18 hgh reviews

    Thanks for expressing your ideas. Another thing is that students have an option between federal student loan and also a private student loan where it’s easier to go with student loan online debt consolidation than with the federal student loan. http://www.hghreleaserreview.com

  4. le 04 Sep 2017 à 7:34 Afurayug

    domperidone pediatric side effects order domperidone online low breastmilk supply at 3 weeks